Europe News

Declaración de Barcelona

MEDELMedel wants to recall and reassure all its partners, all European Prosecutors and Judges and the public opinion, its commitment to the rule of law and the defense of the constitutionally established legality.

The questioning directed to the judicial decisions that have imposed measures that limit the rights of several former Consellers of the Generalitat de Catalunya and representatives of independentist associations investigated by the Audiencia Nacional – criticism that in the Democratic States which we live in can be exercised with total freedom ‑ should not lead us to insinuate, in any case, that in Spain the guarantees and rights of persons subjected to a criminal procedure are not comparable to those of any nation in our European area.

Spain is a state of law in which the judicial decisions and the requests of the prosecution are subject, in addition to a strong guarantistic system in the instruction and prosecution of the investigated, to the control and criticism of the public opinion, without any kind of limit and with full transparency. But one thing is to show disagreement with the judicial decisions adopted, and another very different is to question the system and the integrity and impartiality of those who have the difficult professional task of assuming, with responsibility, the criminal response to the serious events that occurred in Catalonia in recent times. In Spain there are no political prisoners

It is legitimate that there are citizens who regret that the judicial response does not follow criteria of political opportunity, in order to solve the delicate situation that has been experienced in Spain. However, it does not (nor can) mean that the Spanish procedural system (which can be improved, like all systems), the division of powers and the guarantees of the rule of law in a democratic system are not equal for all citizens under the law. If it were otherwise, the Union Progresista de FiscalesJueces para la Democracia (our Spanish associates), and MEDEL, we would be the first to denounce it.

Paris - Berlin, 20 November 2017

FR ---------------------------------------------

MEDEL veut rassurer tous ses partenaires, tous les procureurs et juges européens et l'opinion publique, sur son engagement envers l'État de Droit et la défense de la légalité constitutionnellement établie.

Des critiques ont été adressées aux décisions judiciaires qui ont imposé des mesures limitant les droits de plusieurs anciens Consllers de la Generalitat de Catalunya et des représentants d'associations indépendantistes, faisant l’objet d’une procédure d’instruction par l'Audiencia Nacional ; ces critiques, qui dans les États démocratiques où nous vivons, peuvent être exercées en totale liberté– ne doivent pas, en tout cas, nous conduire à insinuer qu’en Espagne les garanties des droits des personnes soumises à une procédure pénale ne sont pas comparables à celles des autres nations de notre espace européen.

L'Espagne est un État de Droit dans lequel les décisions judiciaires et les requêtes de l'accusation sont soumises, en plus d'un fort système de garanties dans l'instruction et la poursuite de l'enquête, au contrôle et à la critique de l'opinion publique, sans aucune sorte de limite et en pleine transparence. Mais une chose est de montrer un désaccord avec les décisions judiciaires adoptées, et une autre, très différente, est de remettre en question le système ainsi que l'intégrité et l'impartialité de ceux qui ont la difficile tâche professionnelle d'assumer la responsabilité de la réponse pénale aux événements graves qui, ces derniers temps, se sont produits en Catalogne. En Espagne il n'y a pas de prisonniers politiques

Il est légitime qu'il y ait des citoyens qui regrettent que la réponse judiciaire ne suive pas les critères d'opportunité politique, afin de résoudre la situation délicate qui a été vécue en Espagne. Toutefois, cela ne signifie pas (ni ne peut signifier) que dans le système procédural espagnol (qui peut être amélioré, comme tous les systèmes), la séparation des pouvoirs et les garanties de l'État de Droit dans un système démocratique ne sont pas égales pour tous les citoyens soumis à la loi. S'il en était autrement, l'Union Progresista de FiscalesJueces para la Democracia (nos associés espagnols), et MEDEL, nous serions les premiers à le dénoncer.

Paris – Berlin – 20 Novembre 2017

You are here: MEDEL News Europe News Declaración de Barcelona