Europe News

MEDEL statement on the rescue ship Aquarius

MEDEL statement on the rescue ship AquariusMEDEL considers that the decision not to let the humanitarian and rescue ship “Aquarius” dock at an Italian port has seriously damaged the values on which the spiritual and moral heritage of the European Union is founded.

The human tragedy of current migration flows occurring every day in the Mediterranean Sea calls Europe and its member states to fulfil the promises enshrined in the EU Charter of Fundamental Rights: the commitment to place the person at the center of the action of the European Union; the responsibility and duties with regard to other persons, the human community and future generations, so that everyone can enjoy his or her fundamental rights.

MEDEL, now as many times in the past, recalls that it is from such a commitment that solidarity, as an indivisible and universal value of the European Union, comes from.

Solidarity is not a simple wish or utopia: it is the path that Europe and all member states committed themselves to follow to protect the inviolability of human dignity. The refusal to authorize the access to Italian harbours of the “Aquarius” rescue ship carrying 629 refugees and migrants, saved with the contribution of the Italian Coast Guard, including 123 unaccompanied minors and 7 pregnant women, has provoked that the fate of several asylum seekers has been left to the uncertain outcome of a call to “human solidarity” launched to other European countries, in the name of security and outweighing national interests.

MEDEL deems that referring to a “duty of solidarity” between all member states to justify the closure of harbours to rescued migrants in distress at sea represents a moral inversion of this value, which is in conflict with the obligations stemming from the international legal framework and principles that make saving lives a priority.

MEDEL will always keep supporting those who ‑ even risking their lives for rescuing persons in danger in the Mediterranean sea ‑ stand for those principles. That is why MEDEL has appointed the NGO Proactiva Open Arms as a candidate to this year’s Vaclav Havel Human Rights Prize of the Parliamentary Assembly of the Council of Europe.

The decision of the Spanish Government to end the unacceptable uncertainty of the migrants for their own safety reaffirms this priority and the value of solidarity that requires Europe and all member states to support countries on the front line of migration flows, to cooperate in rescuing actions and in hosting asylum seekers.

Humanitarian actions bring us back within the only borders that must never be crossed: not those which are drawn with the instrumental use of fear to protect “sovereign” states but those of Europe as a community of rights, equal dignity and equal opportunities for all.

June 15, 2018

FR ----------------

Declaration de MEDEL sur le navire de sauvetage Aquarius

MEDEL considère que la décision de refuser d’accueillir dans les ports italiens le navire humanitaire et de sauvetage Aquarius a gravement endommagé les valeurs sur lesquelles repose le patrimoine spirituel et moral de l'Union Européenne.

La tragédie humaine des flux migratoires actuels qui se produisent quotidiennement dans la Méditerranée appelle l'Europe et ses États membres à respecter les promesses inscrites dans la Charte des Droits Fondamentaux de l'UE: l'engagement de placer la personne au centre de l'action de l’Union Européenne; la responsabilité et les devoirs à l'égard des autres personnes, de la communauté humaine et des générations futures, afin que chacun puisse jouir de ses droits fondamentaux.

MEDEL, aujourd'hui comme plusieurs fois dans le passé, rappelle que c'est à partir d'un tel engagement que vient la solidarité, en tant que valeur indivisible et universelle de l'Union Européenne.

La solidarité n'est pas un simple vœu ou utopie: c'est le chemin que l'Europe et tous les États Membres se sont engagés à suivre pour protéger l'inviolabilité de la dignité humaine. Le refus d'autoriser l'accès aux ports italiens du navire de sauvetage Aquarius, transportant 629 réfugiés et migrants, sauvés avec la contribution de la garde côtière italienne, y compris 123 mineurs non accompagnés et 7 femmes enceintes, a provoqué que plusieurs demandeurs d'asile ont été laissés au résultat incertain d'un appel à la "solidarité humaine" lancé à d'autres pays européens, au nom de la sécurité et des intérêts nationaux.

MEDEL estime que la référence à un "devoir de solidarité" entre tous les États membres pour justifier la fermeture des ports aux migrants en détresse en mer constitue une inversion morale de cette valeur, qui est en contradiction avec les obligations du cadre juridique international et les principes qui font de sauver des vies une priorité.

MEDEL continuera toujours à soutenir ceux qui ‑ même en risquant leur vie pour sauver des personnes en danger dans la mer Méditerranée ‑ défendent ces principes. C'est pourquoi MEDEL a nommé l'ONG Proactiva Open Arms au prix Vaclav Havel des droits de l'homme de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe de cette année.

La décision du gouvernement espagnol de mettre fin à l'incertitude inacceptable des migrants, pour leur propre sécurité, réaffirme cette priorité et la valeur de la solidarité qui oblige l'Europe et tous les États membres à soutenir les pays sur la ligne de front des flux migratoires, à coopérer aux actions de sauvetage et dans l'accueil des demandeurs d'asile.

Les actions humanitaires nous ramènent à l'intérieur des seules frontières qui ne doivent jamais être franchies: pas celles qui sont tirées de l'utilisation instrumentale de la peur pour protéger les États "souverains" mais celles de l'Europe en tant que communauté de droits, de dignité égale et d'égalité d’opportunités pour tous.

15 juin 2018



You are here: MEDEL News Europe News MEDEL statement on the rescue ship Aquarius